Scandale dans l’industrie des jeux d’argent en ligne

L’industrie des jeux d’argent et de hasard en ligne a été secouée par une vague de scandale. Les enquêtes menées par les autorités américaines et israéliennes ont permis de déceler des activités illégales. Certains sites de casinos en ligne français ont été fermés à la suite de cette opération. Argent-expresse-web.com vous donne les tenants et aboutissants de cette affaire :

Fermeture de quelques casinos en ligne

scandale dans le monde du casino en ligne avec la fermeture d'affactive et revenujetL’histoire remonte en aout 2014, à l’époque où JPMorgan Chase & Co, la plus grande banque américaine a été victime d’un cyber attaque. Plusieurs données personnelles des clients de cette banque américaine ont été volées. Ces données confidentielles contenaient les noms, adresses, coordonnées téléphoniques et adresses électroniques d’une grande majorité des clients de l’établissement financier. Cet acte de piratage informatique a touché près de 76 millions de clients et 7 millions de petites et moyennes entreprises (PME) aux États-Unis. Des enquêtes ont été menées par la suite afin d’en savoir plus sur cette importante affaire de cybercriminalité.

À la suite des enquêtes, le FBI a soupçonné deux hommes. Le bureau a ainsi donné l’ordre aux autorités israéliennes d’enquêter plus loin sur les deux suspects. Le mardi 28 juillet, l’unité de cybercriminalité israélienne Lahav 433 a procédé à leur arrestation et les a placés en garde à vue. Gery Shalon et Ziv Orenstein ont été accusés de fraude, de blanchiment d’argent et de vol d’identité par le procureur américain du district sud de New York. Il se trouve que l’un de ces hommes est le PDG de la firme Affactive, une société à la tête de plusieurs casinos en ligne tels WinPalace, Casino Titan ou encore Grand Macao.

D’autres suspects dans le collimateur

Les deux hommes, Gery Shalon et Ziv Orenstein sont accusés de plusieurs chefs d’inculpations, à savoir blanchiment d’argent, manipulation des cours de la bourse et d’opérations illégales relatives à la monnaie Bitcoin. La perquisition des domiciles des accusés par les autorités israéliennes a permis de découvrir près de 2 millions de dollars en liquide. La justice américaine a demandé l’extradition des deux accusés afin qu’ils répondent de leur crime. Deux autres personnes pourraient être concernées par cette affaire. Elles ont été arrêtées la même semaine aux États-Unis. Un certain Joshua Samuel Aaron, un citoyen américain résidant à Tel-Aviv est également lié à cette accusation. Cet homme aurait trouvé refuge en Russie afin d’échapper à la justice américaine. Le pays n’a en effet aucun accord d’extradition avec les États-Unis.

Cette affaire ne passe pas inaperçue dans l’industrie e-gaming. Les rumeurs qui ont circulé sur la toile (voir http://gorzcore.blogs.fr) avancent que l’un des deux hommes est bel et bien le PDG du groupe Affactive, le propriétaire de plusieurs casinos en ligne. Les établissements de jeux virtuels du groupe sont inaccessibles quelques heures après l’arrestation. Michael Corfamn, Directeur exécutif de la Glambing Portal Webmasters Association (GPWA) a annoncé que toutes les opérations du groupe Affactive seront fermées. Il a également indiqué que ses comptes d’affiliation ont été gelés, incluant les salaires et les commissions d’affiliations. De ce fait, GPWA a suspendu le parrainage d’Affactive sur son site.